Situation critique du tourisme en France : les professionnels se plaignent

 Deux semaines avant le début des vacances du mois de février le ministère a déclaré qu’un nouveau confinement sera en mise en vigueur. Les touristes qui souhaitent voyager durant cette période devront donc revoir leurs plans. Il faut noter que le domaine du tourisme ayant déjà pris un coup assez dur en 2020 sera encore plus touché en début 2021.

Réduction considérable du nombre de personnes qui souhaite voyager

D’après la remarque de Jean-Paul, la vente des billets est devenue de plus en plus rare. Seulement 3 personnes ont effectué l’achat de billets d’avion depuis samedi. En réalité, s’il n’y avait pas la Covid19 plus de 20 personnes auraient déjà acheté leurs billets en direction de l’Asie du Sud-est, l’Océan indien.

 D’autres personnes optent pour les destinations comme la zone caraïbe. Les Français qui aiment tant voyager sont donc obligés de rappliquer, à cause de la diminution des contraintes sanitaires (isolement, tests PCR généralisés). À compter de ce jour, tous les voyageurs seront obligés de faire le test PCR provenant de l’Union européenne qui souhaite aller en France.

Une grosse perte pour le secteur du tourisme en 2021 ?

Plusieurs personnes ont été découragées au vu des appels à la prudence que le gouvernement ne cesse d’émettre. Ce vendredi le secrétaire d’État chargé des affaires européennes Clément Beaune a été invité sur Europe 1. Dans son interview, il s’est chargé de dissuader les voyages touristiques.

Pour ce qui est du déplacement à l’intérieur du pays, le secrétaire d’État chargé du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne invite les vacanciers à être plus prudents. Ce qui est d’ailleurs, une très grande déception pour le secteur du tourisme. Si le secteur du tourisme en France a enregistré une décote de 60 milliards d’euros en 2020, les spécialistes sont en faveur d’une perte en cours plus grande cette année.