France: une économie dos au mur

La crise économique en France prend d’ampleur en fonction de la situation sanitaire qui prévaut dans le pays. Aujourd’hui, la France devrait prendre la mesure du péril et prévoir une stratégie d’urgence afin de faire face à ce qui l’attend en cette année 2021.

Une France face à une économie instable

Selon la Banque de France, la perte des revenus a été partagée entre les administrations publiques et les structures de finances. En fait, en laissant les ménages et les entreprises gérer une partie des pertes, les administrations publiques prennent en charge 62% de ces pertes.

Avec cette crise qui se veut très particulière, une charge de 11% pour les ménages n’est pas exagérée. Puisqu’en effet, le PIB français à lui-même connu une baisse de 9% comparativement à 2009 où le  PIB connaissait un recul de 2,9%. Au regard de ces faits, il est complexe de penser à une certaine évaluation de la crise sur l’employabilité. De toute les façons, la France, à l'instar des autres pays, connaîtra un taux de chômage de 11% en 2021.

Une économie qui peine à se développer

L’administration Macron pense se baser sur la méthode habituelle. Comme le dit un adage Africain, c’est au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle. Quoi que, cette corde ne tiendra vraiment pas avec un « plan de relance », comme en 2017. Si cela se faisait, l’investissement productif connaîtra un coup de pouce dans les nouvelles technologies et la « croissance verte ». Tout porte à croire que les dirigeants n’ont pas encore pris conscience cependant, que la vieille méthode n’a jamais aidé pour une quelconque relance. Puisqu’elle n’a jamais permis de rehausser le niveau macroéconomique de ce pays.

La France devrait comprendre qu’elle est définitivement dos au mur avec cette crise qui secoue son administration.